raphael%20mars_edited.png

Comédien, musicien, metteur en scène breton, Raphaël Mars a créé Vesta à l'image de son parcours iconoclaste, semé de détours et d'explorations. Après une enfance en Bretagne, le bac en poche, il se forme d'abord à l'école Claude Mathieu des arts et techniques de l'acteur. C'est au cours de sa scolarité à l'école qu'il rencontre en 2012 Julie Seiller et Benoît Gasnier, de la compagnie À l'envers, qui l'inviteront à vivre l'aventure Between Us, projet international réunissant quatre compagnies européennes sous l'égide d'Enrique Vargas du Teatro de los sentidos.

Après sa formation de comédien, il partira à Barcelone suivre un master de recherche en théâtre sensoriel auprès de Vargas et sa compagnie pendant deux ans. Au cours de son séjour en Espagne, il met à profit sa formation de musicien et fonde avec Chloé Löwy le groupe Melocoton, qui enregistrera un album en 2016 et effectuera plusieurs tournées en France, en Espagne et au Danemark. 

S'ensuit la création d'une première compagnie, La Golondrina, co-fondée et co-dirigée avec sa comparse Chloé, donnant naissance à un premier spectacle, La Grande Soufflerie, créé entre 2015 et 2018 avec les soutiens notables du festival Les tombées de la nuit, de la région Bretagne et des départements du Finistère et de l'Ile-et-vilaine, d'Au bout du plongeoir et de la compagnie À l'envers.

Raphaël travaille ensuite en Europe, comme performer, acteur, musicien et sound designer. Il joue dans Marijke Muoi, spectacle immersif mis en scène par Sjoeke-Marije Wallendaal pour l'ouverture de la capitale européenne de la culture 2018, dans plusieurs créations de la Compagnie régionale danoise Carte Blanche, avec qui il développera une complicité artistique durable, ou encore une création de la compagnie À l'envers à Louvigné-du-désert dans le cadre du centre d'art relationnel. 

Installé à Rennes depuis 2020, Raphaël Mars s'implante dans un nouveau réseau, comme comédien et compositeur pour le spectacle vivant, collaborant entre autres avec les compagnies La revanche de Simone, la Zamak Cie ou encore le Théâtre des Silences. 

Se refusant résolument à se catégoriser, revendiquant une identité multiple, c'est dans la continuité d'un intérêt prononcé pour les formes immersives, intimistes, questionnant la relation à l'autre, l'accueil, l'altérité, l'intime, qu'est créée la compagnie Vesta en 2020, au sein de laquelle il porte deux créations en cours.